PagesParce que naître laisse des traces pour la vie...

samedi 21 décembre 2013

Votre placenta : le gardien de votre histoire.



En internaute prévoyant, vous avez assurément, branché à votre ordinateur, une unité de sauvegarde de vos données.  Votre ordinateur accumule une quantité importante d’information dans sa mémoire cachée ou vive et il est facile d’en perdre la trace. S’il survient un virus et tout disparaît,  il sera possible de retrouver votre historique en allant consulter l’unité de sauvegarde. 

Eh bien, saviez-vous que votre placenta s’apparente à une unité de sauvegarde?  
Toute votre histoire personnelle y est consignée. 

Empreinte d'un placenta

Le placenta est un organe extraordinaire et méconnu.  Relié au bébé par le cordon ombilical pendant toute la durée de la grossesse, il est considéré comme l’alter ego du bébé.  Il en  possède les mêmes caractéristiques, le même bagage génétique et les mêmes empreintes émotionnelles, exactement comme une interface de sauvegarde.  
Et cet archivage se poursuit toute la vie durant, même si le placenta a été évacué après la naissance et séparé du nouveau-né.  Il n’est plus lié au corps physique, mais demeure dans l’enveloppe énergétique de chaque individu. Une personne ayant subi une amputation ressent toujours la présence de son membre disparu, car il est effectivement toujours énergétiquement présent. De la même façon,  le placenta demeure actif tout au cours de l’existence d’un individu.  Et ce précieux allié s’avère l’inestimable gardien de nos mémoires.

En grandissant, les êtres humains ont une propension à sublimer les évènements marquants de leur vie et à les stocker dans leur inconscient. Il s’agit d’un réflexe de survie affective. Or, jeter le voile sur nos stigmates ne les neutralise pas pour autant, bien au contraire. Les pistes étant brouillées,  il peut s'avérer très ardu de remonter le fil de notre histoire pour trouver l’origine de nos troubles physiques ou affectifs; d’où le recours à des méthodes d’analyse, comme la psychanalyse, pour aller débusquer dans l’inconscient l’origine occultée de certains maux. 

Or, le placenta est comme un livre d’histoire sans censure et sans mécanismes de protection où l’on peut retracer et déloger les traumatismes qui y sont archivés.  

En médecine énergétique, le maintien de la santé et de la vitalité repose sur la libre circulation du flux énergétique dans le corps humain. Ce champ d’énergie est bien palpable autour du corps humain, même si invisible pour la plupart des gens;  exactement comme l’électricité ou les champs électromagnétiques échappent à nos perceptions visuelles. 

Or, l’énergie précède la matière. Autrement dit, nous sommes d’abord énergie et le corps  humain est l’enveloppe ultime qui nous contient.  Les nœuds émotifs,ou blocages, apparaissent donc dans notre enveloppe énergétique avant de se manifester dans le corps physique.  Un traitement en énergétique dénoue ces blocages à leur source. 

Or, le placenta nous offre un accès direct à ces mémoires. Il est en effet plus aisé de les retracer et de les évacuer en les débusquant dans cette unité de stockage. 

Un soin énergétique sur le placenta, dès la naissance d’un enfant, l’aide à se départir de ses empreintes de naissance,  et même de ses mémoires transgénérationnelles.  Car les parents lèguent un bagage génétique à leur progéniture, mais ce bagage peut être lourd, de toute une lignée, des générations passées et de l’héritage socioculturel.  C’est ce que la science nomme l’épigénétique. 

Jeter du lest dans ce passé accablant ne peut qu’aider les nouveau-nés à amorcer leur existence plus allégés, et plus près de leur véritable essence. 

1 commentaire:

  1. Bonjour, pensez vous qu'une retention placentaire peu influencer le système energetique du bebe? Et de la maman

    RépondreSupprimer